Not your keys, Not your coins, oui mais...

  • Articles débutants
  • 05 Juin 2019
  • 1 commentaire

"Not your keys, not your coins"

 

Même si cela ne fait que 20 minutes que vous vous intéressez aux cryptos vous aurez probablement lu qu’un ou plusieurs experts vous conseilleront de ne pas placer vos actifs sur un exchange. Alors, oui, certes ! Je recommande également (bien que je ne me considère pas comme un expert) aux nouveaux arrivants de conserver leurs cryptos sur un ledger. A plus fortes raisons si c’est pour HODL !

 

Not your keys, not your coins


En effet, le fait de déposer vos cryptos sur un exchange vous expose à un important risque. Si un hack venait à survenir, vous pourriez perdre une partie, voire la totalité de votre capital. Pas cool ! En fait, vous n’êtes plus propriétaire de celui-ci puisque vous le confiez à la plateforme. Pour info, c’est la même avec votre banque… Sauf erreur de ma part, la banque met votre argent à votre disposition seulement, et l’utilise à des fins spéculatives pendant qu’il dort sur votre compte. 


Mais ne nous échappons pas du sujet du jour.

 

Ce qui me dérange un peu avec ce "Not your keys, not your coins" c’est que c’est clamé de façon universelle comme LA vérité absolue sans prise en considération d’autres éléments.
Prenons le day trader par exemple. Comment fait-il pour trader sans BTC, stable coin ou alts sur son exchanger ? Enlever son taxi à un chauffeur et dîtes lui de vous amener d’un point A à un point B… C’est plus compliqué du coup.

 

Vous avez dit risque ? Ah, je savais pas...

 

Oui, cela engendre un risque. Mais ne prenons-nous pas déjà un risque extrêmement important lorsque nous décidons de nous mettre à trader les cryptos ? Ne prenons-nous pas un risque inconsidéré lorsque nous décidons de HODL le dernier shitcoin à la mode ? 


Je vous invite à vous poser une question. Les gens (et y’en à beaucoup) qui ont perdu de l’argent dans les cryptos ont-ils plus souvent souffert des pertes suite au hack d’un exchange ou suite à un mauvais investissement ? N’est-il pas tout aussi dangereux d’acheter au prix du marché le dernier token dont tout le monde parle, « shillé » par l’influenceur ou les « experts» à la mode ?

 

Alternatives du day trader

 

Si vous day-trader, une des possibilités qui vous permettra d’atténuer le risque de perte importante de capital suite à un hack est celle de le repartir sur plusieurs plateformes. En effet, si votre capital est reparti de façon égale sur 5 plateformes, la perte maximale envisageable en une fois est de 20%. Certes, ça ne fait pas rêver, mais c’est toujours mieux que de tout perdre.

Bien choisir les plateformes sur lesquels vous trader est également indispensable. Regardez la différence entre Binance et Cryptopia


Hack de Binance : Aucune perte d’argent pour les utilisateurs, Impact faible niveau trading (suspension des dépôts et retraits pendant une semaine)


Hack de Cryptopia : Perte importante ou total du capital. Trading définitivement stoppé. Plateforme fermée. Cryptopia a récemment déposé le bilan et n’est pas en mesure de rembourser ses créanciers. 


Bref, ce n’est pas si mal que ça Binance.

 

 

Conclusion

 

La solution idéale pour le day trader, celle d'un exchange complètement décentralisé avec des échanges pair à pair et un volume conséquent, lui permettant de trader tout en conservant ses cryptos sur un hardware wallet (Trezor ou Ledger) n'existe pas véritablement à ce jour. Je n'ai aucun doute que cela sera le cas dans un futur pas si lointain.

Je conclurai cet article en invitant les novices à stocker leurs cryptos sur un hardware wallet et en conseillant aux days trader de prendre en considération les remarques que je formule au sujet des options qui s’offrent à eux.